Dois-je consulter un podologue pour mon enfant?

 

 

En tant que parent, si vous vous interrogez sur le besoin de consulter un podologue pour votre enfant, posez vous ces 3 questions avec lui:

 

 

  Est ce qu'il chute?

 

Bien sur les chutes concernent davantage les touts petits. Elles sont même normales au départ. Il faut bien savoir que les apprentissages se font par alternance d' erreurs et répétitions, afin de rectifier et ajuster les comportements moteurs au cours du développement et de l'acquisition de la marche. Les chutes sont donc indispensables au départ. Mais très vite elles doivent de moins en moins se répéter. Il est difficile de donner un âge précis pour lequel un enfant ne devrait plus chuter, cependant on peut le comparer aux autres enfants de son âge pour avoir une idée. Si les chutes sont fréquentes lors de la marche, alors qu'aucun facteur extérieur n'est venu perturber l'enfant alors c'est qu'il ne "gère" pas (ou pas encore) certains paramètres nécessaires. Dans ce cas, si les répercussions au quotidien sont importantes il semble sintéressant d'envisager une consultation chez un podologue. Les chutes ne sont qu'un symptôme, elles peuvent s'accompagner des symptômes suivants.

 

 

  Est ce qu'il fatigue à la marche?

 

Là encore cela concerne davantage les jeunes enfants. Mais cela peut aussi concerner les plus grands. La notion de fatigue à la marche est subjective et ne se traduit pas toujours clairement. Elle est parfois simplement exprimée par l'enfant qui affirme sa sensation de fatigue, de lourdeur dans les jambes ou le besoin de s'asseoir un peu pour se reposer. Mais parfois, notamment chez les plus petits cela se manifeste plus discrètement. L'enfant n'aime pas marcher, demande à se faire porter rapidement ou encore à emmener la poussette... La fatigue à la marche est difficile à évaluer mais s'accompagne souvent des autres symptômes.

 

 

  Est ce qu'il se plaint de douleurs?

 

Un enfant ne se plaint normalement jamais! Si une plainte récurrente dans la même région est verbalisée par votre enfant il faut la prendre au sérieux, quelle qu'elle soit. La douleur est le signal d'alarme d'un corps qui arrive  aux limites de ses capacités de fonctionnement ou de compensation.

Trop souvent les douleurs sont mises sur le compte de la croissance qui a souvent bon dos. En réalité la croissance ne fait pas mal. C'est un contexte qui peut jouer le rôle de facteur favorisant. Tous les enfants sont en croissance et tous les enfants ne souffrent pas, fort heureusement. En particulier au niveau de l'appareil locomoteur "la croissance" est souvent l'explication un peu rapide et facile de certains maux inexpliqués. Notre expérience nous a montré que bien souvent des douleurs attribuées à la croissance ont disparu suite à notre intervention, qui n'a pris en charge que des problèmes d'appui... Et pourtant la croissance continue...

Les douleurs, comme chez l'adulte peuvent présenter différentes formes:

 

  •    Avant 6 ans

 

Les douleurs évoquées sont en général mal définies. Elles sont globales dans les pieds et/ou les jambes, voire le dos. Souvent diffuses et mal délimitées. Apparaissant à la marche plus ou moins rapidement et souvent associées à une notion de fatigue. Elles peuvent plus rarement être nocturnes. 

 

  •   Entre 6 - 12 ans

Les mêmes symptômes peuvent être évoqués mais ils sont en général plus localisés et mieux définis tant au niveau des circonstances d'apparition que de la localisation. Ils concernent le plus souvent les talons, les voutes plantaires, les jambes, les genoux et le dos.

On peut également voir apparaitre des symptômes plus surprenants plutôt liés à des dysfonctions de l'appareil visuel mais qui peuvent avoir un impact sur la posture, la marche et être détectés par le podologue.

Fatigue visuelle, picotements, larmoiements, yeux rouges, vision double, vision floue, le tout arrivant plus volontiers en fin de journée.

Douleurs du rachis cervical, associées ou non à des maux de tête ou des migraines, douleurs dorsales ou lombaires.

Les conflits sensoriels liés à des dysfonctions du pied ou de l'appareil visuel génèrent des adaptations posturales par compensation et peuvent être à l'origine des douleurs, de l'inconfort ou de la fatigue. 

C'est aussi l'âge ou les vraies douleurs liées à la croissance peuvent se manifester comme le syndrome de Sever aux talons ou d' Osgood Schlatter aux genoux surtout chez les enfants actifs et sportifs.

 

  • Entre 12 et 18 ans

A cet âge les motifs de consultations sont le plus souvent associés aux douleurs favorisées par le contexte de croissance comme le syndrome de Sever aux talons, d' Osgood Schlatter aux genoux, Scheuermann au rachis ou autres atteintes du cartilage de croissance.

Les motifs de consultations peuvent également être très proches de ceux de l'âge adulte.

Douleurs musculaires ou articulaires des pieds ou des membres inférieurs. Douleurs lombaires, dorsales ou cervicales récurrentes, scoliose. Maux de têtes, migraines. Autant de douleurs qui peuvent être localisées ou plus généralisées et être reliées entre elles à une cause commune. Dans ce cas un bilan postural est indiqué.

 

 

 


Pieds qui tournent en dedans - Pieds plats - Pieds creux - Pieds Valgus: Mon enfant a t'il besoin de  semelles?

 

 

C'est souvent le signe d'appel d'un problème de pied qui amène à la consultation chez le podologue soit parceque les parents ou l'entourage remarquent que l'enfant marche mal, soit parce que le médecin le détecte lors d'un bilan.

En général, sauf cas particulier, cela n'est pas le plus important. Ce qui est indispensable c'est que le pied fasse bien son travail, c'est à dire assurer la stabilité du corps qui est dessus!

Pour cela rien de plus simple que de se mettre sur une jambe et regarder si le pied est bien stable ou bouge dans tous les sens, ou encore que l'ensemble du corps au dessus participe à l'équilibration. Normalement vers l'âge de 6 ans un enfant peut tenir parfaitement stable sur une jambe sans rien bouger au niveau du pied, du genou, du bassin et des épaules pour compenser.

Si le pied est plat ou creux peu importe, le plus important est qu'il soit stable! Le rôle du podologue est de redonner une fonction optimale dans le rôle de stabilisation qu'est celui du pied. Dans ces conditions, même en l'absence de douleurs, si le pied ne fait pas bien son travail, à partir de 6 ans un bilan s'impose. Avant pas d'urgence en l'absence de douleurs, de fatigue ou de répercussions fonctionnelles comme les chutes. L'âge idéal pour espérer une récupération rapide et complète se situe entre 6 - 12 ans.

 

Adresse

85, rue de Venise
51100 REIMS

Tél.

03 26 82 86 87

Prenez RDV en ligne