Le Tonus Postural

 

Le tonus postural est défini par l’activité tonique musculaire permettant le maintien de la station debout.

 

Le corps est soumis à une force constante verticale qui est celle de la pesanteur (gravité). Le simple fait de tenir debout nécessite une activité musculaire de maintien antigravitaire. C’est une activité tonique.

 

Il existe deux types d’activité musculaire :

 

  • L’activité tonique : maintien d’une position d’un segment osseux (ex : garder le bras tendu vers l’avant) qui ne nécessite pas beaucoup de force, qui est peut coûteux en énergie et qui peut être maintenu longtemps.

 

  • L’activité phasique : elle permet la mobilisation de segments osseux (ex : faire des tractions) qui nécessite de la force, plus couteuse en énergie et qui ne peut être répétée trop longtemps.

 

Chaque muscle est capable de fournir une activité tonique et phasique. Cependant il existe des muscles dont la structure leur permet d’être à dominante tonique ou phasique.

 

  • Les muscles à dominante phasique sont des muscles puissants, capables de fournir un effort intense nécessitant de la force. Ils sont vite fatigables car très énergivores. Le biceps bracchial, les muscles superficiels du mollet, le quadriceps sont des muscles à dominantes phasiques. Pour les renforcer il faut leur faire exécuter des contractions répétées contre résistance, c’est le principe de la musculation (développé couché, squat).

 

Ces muscles n’interviennent pas dans le maintien de la station debout et très faiblement au cours de la marche qui sont des activités toniques essentiellement.

 

  • Les muscles à dominante tonique sont des muscles moins puissants mais plus endurants, capables de fournir un effort faible ou modéré sur une durée plus ou moins longue car peu fatigables. Ils sont peu énergivores.

 

Ces muscles sont plutôt situés près de l’axe corporel en profondeur, comme les muscles para-vertébraux, le soléaire (muscle profond du mollet), les muscles plantaires. Ce sont des muscles antigravitaires.

 

Pour les renforcer il faut faire du gainage c’est à dire tenir un position de travail le plus longtemps possible en position fixe.

 

Ces muscles interviennent surtout dans la station debout en empêchant le corps de s’effondrer sous l’effet de la gravité. La marche est une activité tonico-phasique.

 

Le tonus postural est une activité musculaire régulée par le système nerveux central après analyse des données reçues provenant des différents capteurs sensoriels que sont les yeux, les pieds, l’oreille interne mais aussi de l’ensemble des muscles et des articulations du corps.

 

Pour que celui-ci soit optimal il faut que les capteurs fonctionnent de manière optimale.

 

Un défaut d’intégration sensorielle en amont aura des répercussions sur le tonus postural en générant des asymétries toniques à la station debout.

 

Ces asymétries toniques sont à l’origine d’un travail augmenté pour certains muscles qui se trouvent en hypertonie. L’hypertonie musculaire est excès de contraction du muscle qui ne se relâche pas. Fatigue et douleurs apparaissent. Des blocages articulaires peuvent les accompagner. Une fois le système perturbé se mettent en place des compensations. Les stratégies motrices sont modifiées et d’autres phénomènes douloureux en aval ou en amont de ces blocages ou hypertonies peuvent apparaître.

 

L’exploration du tonus postural, la détection des asymétries, la recherche de leur cause afin de pouvoir les améliorer sont les fondements de l’examen clinique postural.

 

 

Adresse

85, rue de Venise
51100 REIMS

Tél.

03 26 82 86 87

Prenez RDV en ligne